samedi 27 décembre 2008

Figures de la Psychanalyse n°17

Anthropologie et psychanalyse



Parution : janvier 2009
Editeur : Erès

Le projet de ce numéro est d’interroger les situations de rencontres et d’échanges entre ces deux disciplines, au plan de la recherche et du soin. S’il est concevable de poser avec Lacan que l’anthropologie s’intéresse à l’homme et la psychanalyse à ce qui manque à l’homme, il n’en reste pas moins pertinent de ne pas rabattre l’anthropologie sur la science du collectif et la psychanalyse sur la pratique de l’individualité. La notion de sujet traverse et inquiète ces deux champs qui, chacun à leur façon, remodèlent les conceptions classiques des rapports entre individus et collectifs.

Coordonné par Marcel Drach et Olivier Douville

vendredi 26 décembre 2008

Variétés de l'humeur

sous la direction de Jacques-Alain MILLER



Parution : octobre 2008
Editeur : Navarin
Collection : La Bibliothèque Lacanienne

Navarin éditeur inaugure une nouvelle collection, La Bibliothèque lacanienne, avec un ensemble de textes cliniques sur l’humeur, suivis d’une « conversation » animée par Jacques-Alain Miller. Il s’agit des travaux de la Journées des Sections cliniques (UFORCA) 2007 ; ils ont été relus et sont édités par Christiane Alberti.
Les six cas présentés et commentés dans ce volume furent médités, questionnés, confrontés, un à un, dans un cénacle de praticiens d’orientation lacanienne, soucieux de déployer le plus cliniquement délicat.
En mettant en question le terme d’humeur, s’agissait-il de se mettre au goût du jour des mood disorders ? Plus raisonnablement, on a voulu donner une interprétation nouvelle de ce phénomène à partir des questions les plus sensibles suscitées par la pratique. Située “au joint le plus intime du sentiment de la vie” (Lacan), l’humeur se démontre ici aisément déchiffrable par le corpus psychanalytique.
Dans un contexte où les formes imprécises du trouble (dépressif, bipolaire) sont préférées au concept plus strict de symptôme, cette “Conversation” nous livre des outils précieux pour nous orienter dans la structure, et mieux savoir y faire avec les phénomènes de l’humeur.
Christiane Alberti

jeudi 18 décembre 2008

Musique, sémiotique et pulsion

Bruno De Florence



Parution : décembre 2008
Editeur : l'Harmattan
Collection : Etudes Psychanalytiques
Prix : 12 €

Depuis Rameau, la musique est considérée comme une mélodie accompagnée d'une harmonie. Mais ne pourrait-elle pas être considérée comme une autre forme de pensée sous la direction d'un chef d'orchestre invisible ? Voici la proposition de l'auteur à partir d'une approche sémiotique de la musique, inspirée d'une alliance entre les sémiotiques de Charles Peirce, Sigmund Freud, Jacques Lacan et Julia Kristeva.

La Boulimie, une indication pour se perdre

Thierry Vincent (Ed.)



Parution : décembre 2008
Editeur : Erès
Collection : Hypothèses - collection dirigée par Jean-Richard Freymann
Prix : 23 €

La boulimie est une affection psychique à prédominance féminine extrêmement répandue et dont l’importance ne cesse de croître. Souvent dissimulée par honte ou par culpabilité, la boulimie, contrairement à l’anorexie avec qui elle entretient la plus grande parenté, ne se « voit » pas ou peu. Elle n’en reste pas moins une affection grave dont les effets à long terme sur le fonctionnement corporel et sur la vie psychique peuvent être lourds de séquelles. Elle reste aussi mal connue et parfois négligée ou sous-estimée par certains soignants.

Cet ouvrage rassemble des spécialistes et des équipes de soin françaises, belges et suisses, travaillant depuis longtemps auprès de patients souffrant de troubles alimentaires : internistes, psychiatres, animateurs sportifs, infirmières, ergothérapeutes, psychologues, médecins. Avec clarté et rigueur, ils communiquent ici leur expérience en matière de psychothérapies, de soins somatiques, de repas thérapeutiques, de nutrition… Ils décrivent des prises en charge variées, adaptées aux différents besoins des patients, aussi bien en institution qu'en ambulatoire. L’ensemble constitue un guide précieux pour ceux et celles qui, personnellement ou professionnellement, sont confrontés aux défis thérapeutiques posés par cette pathologie.

mercredi 10 décembre 2008

Sur l'enseignement de la psychanalyse

Cahiers de l'Association lacanienne internationale



Éditions de l'Association lacanienne internationale
2008
15.00 €

C'est la cure qui permet à celui qui s'y affronte de découvrir l'inconscient.
Alors, question récurrente : à quoi bon un enseignement ?
À quoi bon, en effet, s'il n'étayait les découvertes de cette cure, s'il n'ouvrait sur l'apprentissage de la lecture, s'il ne donnait le goût des textes, s'il ne permettait le
plaisir d'un travail commun, s'il n'était l'occasion d'avancer ensemble ?
Ces questions trament les débats qu'ont soutenus psychanalystes, professeurs et universitaires, tous engagés dans un enseignement psychanalytique.
Responsables
Paris : Charles Melman, Bernard Vandermersch
L'Aber Wrac'h : Jacques Garnier

Journée du 10 juin 2006 - Paris, Hôpital Sainte-Anne
Journées des 17 et 18 juin 2006 - l'Aber Wrac'h

Les jardins de l'asile. Questions de clinique usitée et inusitée

Marcel Czermak et Cyril Veken (sous la direction de)



Éditions de l'Association lacanienne internationale
2008
25.00 €

Lacan faisait remarquer que la psychanalyse n'avait pas retenu beaucoup de poissons dans ses filets.
Les psychanalystes ont toujours eu une appétence clinique, mais le plus souvent sans bien savoir de quoi ils parlaient et Lacan, par délicatesse, avait dit ne pas vouloir jouer "la carte forcée de la clinique", même s'il la réservait à quelques familiers un peu avertis.
Au fil des années, dans le cadre du travail à l'École de Sainte-Anne, s'est précisé le dispositif complexe que requiert la fabrication de la clinique, son recueil et sa sériation, qui nécessite d'y être à plusieurs, dont le terme même n'aurait aucune signification en dehors de l'organisation et de la mise en forme d'un savoir transmissible : de l'ordre de ces mathèmes dont Lacan disait avec force qu'ils devaient se transmettre au même point de l'expérience, mais se pliant tous au même discours et à sa discipline, afin d'oser des résultats qu'il faudra juger sur pièces.
Notre clinique n'est nullement aboutie, ni achevée. Les faits non identifiés abondent. C'est cette voie que nous privilégions : pour qui le veut, il y a place à la découverte par des moyens exigeants.

Journal Français de Psychiatrie n°30

Qu'appelle t-on un fait clinique ?



Classiquement élaborée au chevet du patient et dans le dialogue entre praticiens, la clinique est une discipline propre, singulière, accoudée à un corpus qui a pour fondements l’enregistrement et la systématisation d’entités étranges plus ou moins liées, dépendantes ou parasitées par les hypothèses psychopathologiques qui les traversent. A l’idéal unifiant d’hier, s’est substitué un pragmatisme simplificateur sous les coups conjugués de l’idéal scientiste et des contraintes politiques. L’histoire montre la dépendance du médecin aux ordres de mission qui lui sont assignés et puisque, fondamentalement, ce qui se dit dépend de qui écoute, la question de la clinique, de sa fabrique, de son évolution est avant tout celle de la place d’où nous opérons.

Trouble de la conduite : controverse

QUARTO et INWIT



Le livre « Trouble de la conduite : controverse » paraît fin d’octobre 2008.
Cette publication représente le deuxième point d’orgue dans la lutte que Forumpsy.be mène contre une approche réductionniste des enfants en déroute du lien social.
Vous avez participé à la première action de Forumpsy.be en signant l’appel que nous avions lancé. Peut être même avez-vous pu participer au meeting national, le 14 juin 2008, au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles. Une trentaine d’intervenants y avaient pris la parole pour sensibiliser l’opinion éclairée à la problématique de cette notion.
Dans « Trouble de la conduite : controverse » vous pourrez lire ces interventions dans la langue dans laquelle elles ont été prononcées, ainsi qu’un compte-rendu détaillé du meeting, ses conclusions et points d’actions : un livre de référence sur la controverse soulevée par la notion de trouble de la conduite.

De la notion au concept de transfert de Freud à Lacan

Jean-Michel Louka



Parution : novembre 2008
Editeur : L'Harmattan
Collection : Psychanalyse et civilisations
Prix : 21,50 €

Si Sigmund Freud rencontre la notion de transfert et la transforme en concept de la psychanalyse, Jacques Lacan fait évoluer ce dernier en l'intégrant, comme toute question de la psychanalyse, dans les trois dimensions de son ternaire RSI (Réel, Symbolique, Imaginaire). Ce livre est une enquête, qui s'attache à suivre, progressivement, la logique de l'abord lacanien qui débouche sur un "Réel de transfert" cernable dans l'oeuvre de Lacan, bien que jamais nommé comme tel.

La cigale lacanienne et la fourmi pharmaceutique

Philippe Pignarre



Paru le: 04/12/2008
Editeur : Epel
Collection : Des traces
Prix : 12 €

Les psychotropes ont installé une machine au milieu de la scène psy.
Comment travaille-t-elle ? Depuis 1852 (mise sur le marché du Largactil), les psychotropes ont d'abord réorganisé la psychiatrie lourde, héritière de la psychiatrie asilaire et de ses patients psychotiques. Puis ils ont fini par envahir et redéfinir tout le champ des troubles mentaux. Mais la machine est restée très modeste. Elle veut seulement aider. Elle a comme rouages un certain nombre de techniques et de tests comportementaux ou cellulaires, qui se pratiquent sur des rats, des souris et des chiens.
Cependant, il pourrait bien y avoir une grandeur des psychotropes que les psychanalystes n'ont pas été capables de saisir et qui les met progressivement hors jeu.

mercredi 3 décembre 2008

La folie refoulée des gens "normaux"

Marion Milner



Paru le: 27/11/2008
Editeur : Erès
Collection : La maison jaune
Prix : 28 €

Comment des gens apparemment "normaux.
psychiquement sains" (à l'aune de leur réussite professionnelle et sociale) peuvent-ils être, de fait. ,affectivement et émotionnellement stériles pour avoir sacrifié leurs capacités créatives et de rêverie aux impératifs de la pensée rationnelle logique dominante? A l'inverse, comment des personnes ayant vécu des situations catastrophiques peuvent-elles réintégrer la santé en développant leurs capacités de création? La conjugaison d'une pratique analytique "indépendante" et d'un engagement personnel total dans la création artistique a conduit l'auteur à un renversement de point de vue dont rend bien compte le titre, un tant soit peu énigmatique et paradoxal, de l'ouvrage: il y aurait une véritable folie (refoulée) dans la "fuite dans la santé" des gens dits normaux, comme il y aurait, à l'opposé, une véritable santé, qui serait celle des "psychotiques guéris" (termes repris de Winnicott, dont les élaborations recoupent en plus d'un point celles de son amie Marion Milner).
Cet ouvrage nous donne à voir l'intérêt d'une vie pour "l'histoire de la bataille que nous avons tous à mener à un degré plus ou moins grand, et que nous le sachions ou non, pour apprendre à devenir capables d'aimer et de travailler". 44 années de pratique clinique se trouvent ici condensées dans 20 articles passionnants rassemblés par Marion Milner, qui a toujours cherché, au-delà de l'utilisation de l'outil spécifique que sont les concepts élaborés dans le cadre de la théorie freudienne.
un mode de transmission de son expérience et de ses découvertes qui parle à l'expérience propre de chacun et qui permette d'autre part de nouer des dialogues avec les chercheurs des disciplines connexes.

Psychanalyse

Alain de Mijolla, Sophie de Mijolla-Mellor



Paru le: 26/11/2008
Editeur : PUF
Collection : fondamental
Prix : 38 €

Ce " Fondamental " de psychanalyse est destiné en premier au étudiants qui souhaitent connaître les principes fondamentaux de la psychanalyse, étudiants en psychologie, essentiellement, mais aussi en lettres, en philosophie, sciences humaines et médecine.
Il s'adresse également à tous les psychanalystes désireux de parfaire leur formation et de compléter par quelques repères aisément consultables les réflexions que leur inspirent les séminaires qu'ils fréquentent ou les cures qu'ils assurent. Il souhaite offrir aussi aux spécialistes des diverses disciplines qui ont affaire avec la psychanalyse un travail de référence qui, au-delà des jargons ou des effets de mode, pourra répondre aux questions qu'ils se posent.
C'est pour les médecins, les avocats, les juristes, les philosophes, les sociologues, les enseignants, les critiques littéraires ou artistiques, les hommes de théâtre ou les cinéastes, par exemple, que s'est vue adoptée une présentation à la fois approfondie et maniable de concepts psychanalytiques qui se trouvent d'autant moins connus qu'ils se voient souvent superficiellement évoqués. Grâce à sa forme et à la diversité de ses auteurs, le lecteur pourra s'autoriser une élaboration personnelle, entre les mailles des notions et dans le mouvement de leur évolution historique, car telle est bien la leçon et l'originalité de la pensée et de la découverte freudiennes.
C'est dire qu'il s'adresse à toute personne désireuse de s'initier à la psychanalyse ou de faire le point sur une théorie et une pratique qui ont bouleversé depuis le début du XXe siècle le regard que l'homme jette sur lui-même, son passé et son rapport avec les autres.

La dette de vie - Itinéraire psychanalytique de la maternité

Monique Bydlowski



Paru le: 26/11/2008
Editeur : PUF
Collection : le fil rouge
Prix : 20 €

Cet ouvrage rassemble des chapitres élaborés au cours des années de recherche clinique et de réflexion psychanalytique dans le milieu médical moderne de la gynécologie et de l'obstétrique.
A l'opposé de l'idéologie actuelle de maîtrise, la transmission de la vie ne serait elle pas sous l'action incontrôlée de l'inconscient des futurs parents ? L'ouvrage décrit ainsi les représentations psychiques parentales, les désirs inconscients accompagnant la grossesse et le lien de continuité qui s'établit avec l'enfant nouveau né. Ensuite sont abordées les questions psychologiques que pose l'infertilité.
En matière de filiation humaine, une dette de vie inconsciente n'enchaîne t elle pas les sujets à leurs parents, à leurs ascendants ? La reconnaissance de cette dette d'existence serait alors une des conditions de l'aptitude à transmettre la vie.

L'artiste et le psychanalyste

Joyce McDougall, Jacques André, Dominique Schneider, Dominique Suchet, Collectif



Paru le: 26/11/2008
Editeur : PUF
Collection : Bibliothèque de psychanalyse
Prix : 12 €

" Voilà bien des années que je me penche sur les origines mystérieuse de la création artistique à partir de l'influence qu'ont eue certaines œuvres sur soi même, à partir de l'analyse du processus créateur et celle des inhibitions de mes patients.
Que l'on parle d'écriture, de peinture, de sculpture, de musique, de théâtres, de recherche scientifique ou de l'innovation en politique, en affaires ou en industrie, toutes activité créatrice comporte une dimension énigmatique qui échappe à notre compréhension. " À quelles sources cet être étrange le créateur puise t il son inspiration ? " se demandait Freud. Sa réponse est qu'un écrivain se comporte comme un enfant qui joue, à savoir qu'il à crée son propre monde.".