mercredi 29 septembre 2010

L'énigme de la manie - La passion du facteur Cheval

Paul-Laurent Assoun

4

Paru le : 17/09/2010 – Editeur : Arkhe editions – Collection : Analyser – Prix : 15,90 €

Ce livre comporte deux volets. Un retour à la manie, cet état euphorique, pathologie de l’excès de l’humeur et de l’agir. Freud lui-même la désigne comme le point de butée de la théorie de la mélancolie : comment le sujet bascule-t-il dans cet état de grâce catastrophique, qui fait fusionner le moi avec son propre idéal, surmontant triomphalement la perte ?

Un examen métapsychologique et clinique permet de situer les différents « états maniaques » (kleptomanie, toxicomanie, etc.) ainsi que les moments maniaques du collectif.

Ensuite, l’examen d’un « cas », espèce de « passion construiseuse », celle du facteur Cheval (1836-1924), personnage énigmatique que son « Palais idéal » a fait passer à la postérité. Suppléance monumentale dans une logique psychotique sous-jacente, elle prend sens comme « arc de triomphe » sur la perte. L’énigme de la manie donne ainsi accès à la vérité du sujet et du collectif – comme l’indique la fête primitive de l’« après-Meurtre » du Père. Liberté folle qui jouit de triompher de la mort et de la castration.

mercredi 22 septembre 2010

Jacques Hassoun... de mémoire - Actualité de la transmission

Claude Spielmann (dir.)

4

Paru le: 16/09/2010 - Editeur : Erès - Collection : Actualité de la psychanalyse – Prix : 23 €

Jacques Hassoun, psychanalyste décédé il y a 10 ans, était un homme d'une très grande culture.
Dans tous ses écrits (plus de 20 ouvrages parus et de nombreux articles, rassemblés pour partie dans le livre Extraits d'une œuvre, L'Harmattan), il a fait travailler ensemble la psychanalyse, l'histoire, les langues, la politique... sur fond de judaïsme, dans un souci constant de transmission, entendue non pas comme répétition mais toujours transformation et invention. Selon ce principe, 18 auteurs (psychanalystes, sociologues, journalistes) rendent compte ici de la pertinence et de l'influence de sa pensée au regard de l'actualité où la psychanalyse et, d'une manière générale, le lien social sont mis à mal.

mercredi 15 septembre 2010

Les chimères du corps - De la somatisation à la création

Sylvie Le Poulichet

3

Paru le : 15/09/2010 – Editeur : Aubier – Collection : Psychanalyse – Prix : 21 €

Depuis plusieurs années, Sylvie Le Poulichet explore la dynamique de phénomènes qu´elle a dénommés « processus limites », à l´oeuvre chez des patients ordinairement désignés comme borderline. Ces patients souffrent d´une difficulté à « habiter » leur corps, à repérer les limites entre le vivant et le mort et à s´approprier leur histoire.
Le déploiement de la vie paraît chez eux tombé sous le coup de condamnations parentales, émanant d´événements traumatiques et de fantasmes inconscients, qui se transmettent de génération en génération. Ces sujets en viennent à sacrifier inconsciemment certaines zones de leur corps ou des aspects de leur identité sexuelle. Et des somatisations, des dépressions, des addictions (la boulimie, par exemple), des états de figement affectent souvent leur devenir.
Dans cet ouvrage, on voit se déployer les mouvements de la démarche analytique : l´auteure relate des séquences de cure où l´analyse de rêves et la traversée de fantasmes permettent de recomposer les figures du corps en souffrance.
Des scènes insoupçonnées apparaissent, ayant le pouvoir de construire de nouvelles versions de la venue au monde du sujet. Et c´est lorsque s´animent les images du corps pensées par le langage du rêve que se produisent de nouvelles prises de corps. C´est lorsque sont analysées les chimères du corps - ces étranges assemblages fantasmatiques de plusieurs corps, vivants ou morts, en un seul, qui vont jusqu´à menacer la continuité d´existence - que tous les symptômes douloureux disparaissent.
Ce livre montre quels sont les modes d´interprétation qui permettent de dissoudre les fantômes, de dénouer les forces traumatiques et de mettre en jeu des processus créateurs qui laisseront enfin surgir un nouveau champ de regard, de présence, de jeu et de désir.

Les 200 clitoris de Marie Bonaparte

Alix Lemel

2

Paru le : 15/09/2010 – Editeur : Mille et une Nuits – Prix : 12 €

À quoi rime cette histoire de « 200 clitoris » ? Et pourquoi le nom de Marie Bonaparte lui est-il attaché ? « Deux cents clitoris », c’est l’échantillon que la princesse de Grèce dit avoir constitué pour son étude morphologique destinée à valider sa thèse sur la frigidité féminine : contre la théorie de Freud sur la sexualité, elle entend démontrer en 1924 dans son article « scientifique » signé A.
E. Narjani que les causes en sont anatomiques. Marie Bonaparte sait que Freud tentera de défendre sa théorie. Elle souhaite en découdre avec lui. Il foncera dans le piège. À la manière d’une enquête policière, psychanalytique et littéraire, Alix Lemel raconte ce qui s’est joué dans la troublante relation entre Marie Bonaparte et Freud.Alix Lemel n’est pas psychanalyste et ne connaît Freud et Marie Bonaparte que par les livres.
Sa curiosité l’entraîne à s’étonner de petits détails qui lui paraissent sonner faux. Elle s’attache à comprendre (ou à imaginer) ce qu’ils peuvent dissimuler. Les 200 clitoris de Marie Bonaparte est son premier livre publié.

mercredi 8 septembre 2010

La revue lacanienne n°7 : Alcools

Septembre 2010

a

Editions Erès – Prix 17 €

Dans la suite du numéro La psychanalyse est-elle une addiction ?, la revue entend reprendre le fait de l'alcoolisme. Elle emprunte le pluriel d'Apollinaire afin de faire entendre la multiplicité des réalités de cette conduite et les avancées dans le dialogue entre médecine
spécialisée et psychanalyse.

Ont participé à ce numéro : Alain BELLET - Pascale BELOT-FOURCADE - Marika BERGES-BOUNES - Jean BRINI - Jean-luc CACCIALI - Olivier DOUVILLE - Sabine DUCHENNE -Thierry FLORENTIN - Ingrid FRANCE - Eva-marie GOLDER - Nazir HAMAD - Jean-paul HILTENBRAND - Claude LANDMAN - Charles LASEGUE - Cedric LEVAQUE - Nicolas MITERAN - Pascale MOINS - Marc MORALI - Esther TELLERMANN - Remi TEVISSEN -

dimanche 5 septembre 2010

Fondamentaux de la psychanalyse lacanienne - Repères épistémologiques, conceptuels et cliniques

Laetitia Jodeau-Belle et Laurent Ottavi (dir)

2

Paru le : 02/09/2010 – Editeur : PU Rennes – Collection : Didact Psychanalyse – Prix : 20 €

La finalité de cet ouvrage didactique est de donner quelques éclaircissements et repères conceptuels, épistémologiques et cliniques susceptibles de faire transmission, tant aux étudiants qu'à tout à chacun qui décide de se mettre au travail de la psychanalyse lacanienne, dans ses recherches universitaires et dans sa pratique clinique - et in fine dans sa formation analytique.
Le " maniement" des outils lacaniens - "schémas, formules, graphes, mathèmes" - suppose un savoir-faire qui s'appuie non sur "une théorie de l'inconscient comme tel que sur une théorie de la pratique analytique. La structure qu'on reconnaît à celle-ci est supposée à l'inconscient". Lacan a ainsi fait publiquement démonstration du détail de son discours à partir de la pratique analytique. Et il "assure, précise Jacques-Alain Miller dans son article Encyclopédie consacré à la pensée de Lacan, [...] une étonnante résistance à la banalisation, et une diffusion qui va bien au-delà de la compréhension".
L'organisation quaternaire de cet ouvrage tente de restituer, à partir de la chronologie de ses séminaires et de ses écrits, une logique du travail de Lacan "inscrite dès ses commencements". Nous y avons ainsi situé quatre parties - La structure et l'Autre ; L'objet ; La jouissance ; Cliniques contemporaines - qui délimitent et organisent les jalons conceptuels à partir desquels il nous a semblé pouvoir cerner la "structure fondamentale" de son oeuvre.

Freud et ses visiteurs - Français et Suisses francophones (1920-1930)

Marcel Scheidhauer

1

Paru le : 02/09/2010 – Editeur : Erès – Collection : Hypothèses – Prix : 25 €

Vienne, entre 1920 et 1930, est l'une des capitales intellectuelles du monde.
Des écrivains, des musiciens, des artistes plasticiens, des savants y drainent l'élite européenne. C'est dans ces années que des hommes et des femmes rendent visite à Freud, au numéro 19 de la Bergstrasse, dans son cabinet de travail qui lui sert à l'occasion de pièce de réception. A partir des témoignages - parfois inédits, la plupart dispersés dans des correspondances, des articles de journaux ou de revues, et des autobiographies, devenus inaccessibles - de ces visiteurs, psychiatres, hommes de lettres, journalistes, pionniers de l'aventure psychanalytique, Marcel Scheidhauer apporte une contribution précieuse à l'histoire de la psychanalyse dont l'effacement contribue au sommeil dogmatique, au fétichisme des concepts et à la pétrification de vérités supposées atemporelles.
Le lecteur, qu'il soit profane ou non, s'interrogera sur son propre rapport à la psychanalyse et sur les relations d'aliénation et de séparation aux figures du Maître qui sous-tendent les aléas de la transmission de la psychanalyse, les péripétie des enjeux et des tumultes institutionnels.

mercredi 1 septembre 2010

Lettres du symptôme - Versions de l'identification

Erik Porge

9782749212630FS

Parution : septembre 2010 – Editeur : Erès – Collection : Point hors ligne – Pris : 23 €

Poursuivant sa lecture précise et rigoureuse de l'œuvre lacanienne, Erik Porge a souhaité prendre le « temps de comprendre » ce qui a amené Lacan à un nouvel abord du symptôme.
Lacan parle alors d'une « identification au symptôme en fin d'analyse ». L'expression est hautement énigmatique. Elle associe deux termes qui n'ont pas l'habitude de l'être, « identification » et « symptôme », et selon un mouvement apparemment contraire à celui que l'on attendrait, à savoir une réduction des symptômes en fin d'analyse. Comment Lacan en est-il arrivé là ? Que signifie cette expression pour les psychanalystes ?